#coulisses

#Coulisses du #podcat : Mimi, blogger

Un jour, une de ses copines, attachée de presse pour une maison d’édition, lui a envoyé un livre sur les chats. Plus tard, elle lui a envoyé un jeu de tarots félin. Et puis une autre attachée de presse a imité sa copine, sans qu’elles se soient concertées. Ça a fait boule de neige. C’est comme ça, qu’ELLE a eu l’idée de me créer mon blog. Je suis devenue la première p’tite chatte chroniqueuse de l’actualité féline. Catblogger. #meooowwww

#Coulisses du #podcat : Mimi, type européen

Coulisses

C’est chez le véto peut-être que tout s’est orchestré. Le cas de le dire : en musique. ELLE a fait de moi son prolongement artistique, je suis devenue sa muse-créatrice, je l’ai inspirée, et ELLE s’est auto-proclamée agent de chat, au service de nos #chatventures romanesques. Ensemble, on a commencé à écrire. Sur le web, un roman, de courts #chatpitres devenus des poésies et des paroles de chansons. Et des notes de musique, sur des partitions. Plus tard des textes pour la scène, et puis des dessins. Et encore plus tard : aujourd’hui, des textes de podcast. Toutes les formes d’écriture et d’expression artistique ont été éprouvées.

#Coulisses du #podcat : Oscar

Coulisses

Oscar… L’histoire se répétait étrangement, avait-ELLE songé en s’installant dans un transat, chez Mary. ELLE observait ce chaton maigre mais redevenu soyeux, qui se faisait rôtir au soleil en ronronnant et les souvenirs remontaient.

#Coulisses du #podcat : Chez Mary

Coulisses

C’était un jeudi du mois d’août… Midi sonnait à l’église. ELLE avait rendez-vous pour un dernier apéro entre amis. ELLE rentrait bientôt à Paris. Jamais ELLE n’aurait cru que ce jour-là serait le dernier de ses séjours au Trez-Hir, avant… avant d’y revenir vivre avec moi. Il s’écoulerait presque une décennie, avant qu’ELLE revienne en Pays d’Iroise, pour s’y installer, fidèle à sa promesse de gosse.

#Coulisses du #podcat : La Rencontre

Coulisses

La Rencontre…
C’était un jeudi du mois d’août… Midi sonnait à l’église. J’avais rendez-vous pour un dernier apéro entre amis. Je rentrais bientôt à Paris. Jamais je n’aurais cru que ce jour-là serait le dernier de mes séjours au Trez-Hir, avant… avant d’y revenir vivre. Il s’écoulerait presque une décennie, avant que je revienne en Pays d’Iroise, pour m’y installer, fidèle à ma promesse de gosse.