Joanna Marteel

Mon Coeur, Tant de Facéties

Coulisses

Combien de caresses
Combien d’ivresse
Combien de tendresse
Tu me laisses
Combien de bonheur
Combien de chaleur
Combien d’ardeur,
Mon cœur
Combien de malices
Combien de délices
Combien de caprices
J’aime que tu t’immisces
Tant de facéties
Tant d’hystéries
Tant de poésies
Réunies,
Tu irradies, ma mimi
Combien de culbutes
Combien tu percutes,
Chahutes, rechutes,
Rien ne te rebutes
Combien d’verres cassés
De plantes écrasées,
De meubles piétinés,
Bibelots fracassés
Combien de malices
Combien de délices
Combien de caprices
J’aime que tu t’immisces
Tant de facéties
Tant d’hystéries
Tant de poésies
Réunies,
Tu irradies, ma mimi
Combien de miaou
Mon petit matou
Combien de calinoux
Jamais de courroux

Lecture de poésie

Lecture de poésie. Un drôle de vagabond. C’est le premier texte qu’ELLE a écrit, après notre rencontre, aux abords de cette plage du Finistère Nord où j’avais été abandonnée, sous ce soleil cruel. C’était sans compter sur la loi de l’attraction.